Méli-mélo de prénoms et de surnoms

Les prêtres qui ont rédigé les registres paroissiaux de Borso ne m’ont pas toujours facilité la tâche, en ajoutant des prénoms usuels et des surnoms patronymiques qui brouillent les pistes. Il est alors souvent nécessaire de recouper plusieurs sources d’informations pour parvenir à savoir qui est qui.

J’ai démêlé un cas de ce type cette semaine, suite au message reçu d’une personne ayant trouvé mon arbre publié sur généanet. Cette personne partage avec moi un couple d’ancêtres et me signale son interrogation lorsqu’elle compare mes données avec les actes publiés sur Antenati :

Vous avez indiqué que Ziliotto Anna est la fille de Agostino > Pietro > Marc’Antonio et de Dalla Posa Maria > Giacomo, pourtant je vois sur un acte qu’il est écrit : Anna fille d’Agostino > Pietro > Giovanni et de Maria Rossi > Giacomo > Giovanni

L’acte en question est en ligne sur Antenati, parmi les allegati (pièces jointes) des mariages de 1806-1811 de Borso (état civil napoléonien). Il s’agit d’une copie de l’acte de baptême de Anna ZILIOTTO :

Copie de l’acte de baptême de Anna Ziliotto, fournie au moment de son mariage (voir l’original en ligne)

Je recherche alors la version d’origine de cet acte dans le registre des baptêmes, et elle me confirme ces informations. Au moment du baptême d’Anna, le prêtre a bien indiqué que son arrière grand-père paternel se prénommait Zuane (version locale du prénom Giovanni) :

13 août 1790 : baptême d’Anna fille de Agostino q. Pro q. Zuane Ziliotto et de Maria q. Giacomo q. Zuane Rossi

Pourtant j’ai effectivement enregistré que le grand-père paternel d’Anna était fils de Marc’Antonio ZILIOTTO et que sa mère était Maria DALLA POSA, fille de Giacomo :

Ascendance de Anna ZILIOTTO selon mes dépouillements

Le doute m’envahit : me serais-je emmêlée les pinceaux dans mes dépouillements ? Je n’ai alors d’autre choix que de tout reprendre à zéro.

Le cas de Giovanni / Marc’Antonio ZILIOTTO

La question à résoudre est la suivante : Pietro ZILIOTTO, le grand-père d’Anna, est-il fils de Giovanni, comme indiqué sur le baptême d’Anna, ou fils de Marc’Antonio, comme je l’ai enregistré ? Je dispose de deux documents au sujet de sa naissance.

Sur l’état des âmes qui décrit la famille, le prêtre a identifié Pietro ZILIOTTO comme le fils de Giovanni, puis il a ajouté le prénom Marco Antonio juste au-dessus.

État des âmes : famille de Pietro Ziliotto

Ce document indique sa date de baptême : le 5 mai 1726. Sur l’acte de baptême, le prénom indiqué pour le père de Pietro est Marc’Antonio :

5 mai 1726 : baptême de Pietro fils de Marc.Antonio Ziliotto

Deux conclusions s’imposent donc :

  • Je n’étais pas dans l’erreur quand j’ai noté que le père de Pietro se prénommait « Marc’Antonio », c’est bien sous ce prénom qu’il a été baptisé
  • Le prénom usuel « Giovanni » semble lui avoir été donné par la suite, peut-être pour le différencier de son père, prénommé lui aussi Marc’Antonio.

Au passage, on peut lire sur l’état des âmes que Pietro ZILIOTTO est le fils de feu Giovanni (ou Marco Antonio) paternostron. Ce dernier mot correspond à la ménda de la famille ZILIOTTO, c’est-à-dire le surnom de la famille, qui avait quasiment un statut de patronyme dans les actes paroissiaux et y figurait en toutes lettres. La suite montre l’importance de cette notion.

Le cas de Maria DALLA POSA / ROSSI

Le même baptême d’Anna indique que sa mère est « Maria q. Giacomo q. Zuanne ROSSI », alors que j’ai enregistré son patronyme en tant que DALLA POSA. Plus précise, la page de l’état des âmes décrivant le foyer des parents d’Anna mentionne l’identité de sa mère comme : « Dalla Posa Maria q. Giacomo rossi e Vial Cattarina »

État des âmes : l’épouse d’Agostino Ziliotto est « Dalla-Posa Maria q. Giacomo rossi »

Voilà donc l’origine de ROSSI : il s’agit là encore de l’utilisation de la ménda : le patronyme de Maria est DALLA POSA et la ménda de sa famille est rossi.

Si sur l’état des âmes le prêtre a pris la peine d’indiquer les deux éléments, comme il l’a fait aussi avec l’époux de Maria, enregistré comme « Ziliotto Agostino q Pietro paternostron« , il n’a pas été aussi précis dans l’acte de baptême de la fille du couple, où il a indiqué que le nom de la mère était « Maria Rossi ».

C’est encore cette forme qu’il a mentionnée sur l’acte de sépulture d’Anna :

9 novembre 1820 : décès de Anna Ziliotto, fille de Maria Rossi

Mais l’état des âmes ci-dessus montre que Anna ZILIOTTO était le quatrième enfant du couple et qu’elle avait une sœur ainée prénommée Maria, née le 20 avril 1781 (mon ancêtre). Sur l’acte de décès de Maria ZILIOTTO, le prêtre a bien écrit qu’elle était fille de « la fu Maria Dalla Posa« .

22 novembre 1833 : décès de Maria Ziliotto, fille de feue Maria Dalla Posa

Il s’agit pourtant dans les deux cas du même prêtre, Nicola Munari ! Treize années s’étaient écoulées entre ces deux décès, avait-il décidé entre temps de privilégier les patronymes dans les actes ?

La seule conclusion que je peux tirer de cet exemple est qu’il est bien difficile de déterminer l’identité exacte d’une personne à la lecture d’un seul acte !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.