Automatic translation

Use this tool to obtain an automatic translation
Suivez les nouveaux articles


 

Mon guide

retrouver ses ancêtres italiens

Maria et Angelo, unis pour l’éternité

J’ai retravaillé un texte déjà publié dans ma chronique familiale, car il a je pense toute sa place dans ce thème de juin dédié au mariage.

Maria et Angelo à Santa Barbara, le jour de leurs noces d’or

Mes recherches généalogiques m’ont permis de nouer le contact avec des cousins américains. C’est ainsi que l’un d’entre-eux m’a rapporté une très jolie anecdote au sujet de Maria, sœur de mon arrière grand-père, et de son mari Angelo. Maria et Angelo sont nés à Borso del Grappa et s’y sont mariés le 16 novembre 1904. La vie est très difficile à cette époque en Italie, et les hommes sont contraints de quitter leur foyer pour travailler. Certains de ces travailleurs expatriés n’hésitent pas à franchir l’Atlantique en laissant leur famille en Italie. J’ai par exemple découvert que mon arrière grand-père Domenico, que j’avais imaginé comme un paysan ancré à sa terre vénitienne, avait travaillé plusieurs saisons dans les mines de charbon de Thurber, au Texas (j’en parle ici).

Mais revenons à Maria et Angelo. Tout comme son beau-père Domenico, l’époux de ma grand-tante est mineur à Thurber, y faisant plusieurs séjours entrecoupés de retours en Italie auprès de son épouse. Le couple décide de s’établir aux États-Unis, lorsque la situation financière du foyer le permettra. Mais en attendant, Angelo part seul aux États-Unis et Maria est inquiète. Les rumeurs circulant dans le village racontent que les hommes qui partent en laissant leur famille ne redonnent plus jamais signe de vie et fondent une autre famille outre-atlantique.

Pour la rassurer, Angelo part dans la montagne, sans doute au Monte Grappa, pour y cueillir une fleur d’edelweiss qu’il offre à Maria. Il lui dit que cette fleur qui ne fane jamais, même coupée, est le symbole de son amour éternel pour elle. Il veut ainsi lui montrer qu’elle doit avoir confiance et que son seul projet est de voir sa famille réunie.

Maria garde précieusement l’edelweiss et l’emporte aux États-Unis quand elle peut enfin y rejoindre son mari, en compagnie de leurs deux premiers enfants nés en Italie. Elle a conservé tout au long de sa vie cette fleur qui a porté bonheur à son couple, puisque Maria et Angelo ont fêté leurs noces d’or. Avant de mourir, Maria a transmis le précieux edelweiss à l’épouse de l’un de ses petits-fils. Par ce geste, peut-être voulait-elle que le souvenir de cet amour et de cette fidélité ne s’efface pas trop vite.

J’espère avoir à ma façon contribué à perpétuer encore un peu le souvenir de cette belle histoire de mariage.

3 comments to Maria et Angelo, unis pour l’éternité

  • Monique F.

    Belle et émouvante histoire de fleur de montagne. Elle illustrera une de mes prochaines conférences sur les contes et légendes, on est toujours dans les Alpes. Elle porte le même nom en Savoie et en Vénétie.Elle doit donc avoir les mêmes vertus d’un côté et de l’autre de nos frontières.
    Bonne continuation.

  • Benoît Petit

    Très émouvante histoire en effet et belle preuve d’amour
    Il est important de raconter la difficulté et les raisons d’une expatriation
    Bonne journée

  • Très bel hommage à leur histoire d’amour. Tout comme l’edelweiss, vous avez participé à perpétuer cette belle histoire. Merci de l’avoir partagée avec nous.

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>