C comme Crespano

Crespano

Eglise Ss Marco e Pancrazio, de Crespano del Grappa, construite de 1735 à 1766 par Giorgio Massari [Wikipedia]

Crespano del Grappa est situé quelques kilomètres à l’est de Borso del Grappa en suivant la ligne de crête des montagnes.

Certains des patronymes de ma généalogie sont typiques de cette commune, comme Guadagnini et Rosato. A Crespano, le patronyme Guadagnini remonte à Guadagnin del fu Odorico da Crespano (Guadagnin, fils de feu Odorico de Crespano), cité dans un acte notarié daté du 1er mai 1384.

La branche des Guadagnin de Borso, dont est issue ma grand-mère, y trouve aussi son origine. Son fondateur est Piero Guadagnini, né à Crespano vers 1550, fils d’Antonio Guadagnini et de Domenica Rosato. Lorsque Antonio meurt, sa veuve Domenica se remarie avec un homme vivant à Borso. Elle vient donc y vivre avec son fils Piero, âgé d’à peine 10 ans. A Borso, le patronyme Guadagnini se verra transformé en Guadagnin. Piero Guadagnini/Guadagnin se trouve, plus de 450 ans après sa naissance, à la tête d’une nombreuse descendance, branche de la famille Guadagnini de Crespano transférée à Borso en perdant au passage le “i” final de son patronyme.

Mais mon arbre comporte un autre lien avec les Guadagnini de Crespano, dans la branche des Andreatta qui concerne la mère de mon grand-père. Gio:Vittore Andreatta (Sosa n°20480 de mon père) a en effet épousé Caterina Guadagnini, l’arrière petite-fille de Guadagnin del fu Odorico da Crespano. Mes grands-parents paternels sont ainsi tous deux des descendants du Discretus Vir Giovanni Guadagnini, fils de Guadagnin et petit-fils d’Odorico : le premier par sa mère, Maria Andreatta, et la seconde par son père, Giacomo Guadagnin.

San Pancrazio

San Pancrazio, l’ancienne église paroissiale de Crespano.

Mes deux grands-parents paternels descendent également d’une seconde famille issue de Crespano. En effet mon aïeule Francesca Rosato est née à Crespano mais c’est à Borso qu’elle a épousé Sebastian Gollin en 1685. Selon l’acte de mariage elle y vivait avant son union, mais je ne sais ce qui l’avait amenée à quitter Crespano. De cette union sont nés deux de mes ancêtres paternels, l’un menant à ma grand-mère et l’autre à mon grand-père (voir A comme Angarano).

La mère de Francesca Rosato appartenait elle-même à la famille Guadagnini (Paolina, fille de Mattio Guadagnini et de Malgherita), ce qui n’a rien de surprenant dans une généalogie ancrée à Crespano. Je suis donc convaincue que Francesca Rosato (Sosas n°269 et 449) et Domenica Rosato (Sosa n°3073)  possèdent des ancêtres communs, du côté des Rosato et/ou des Guadagnini de Crespano. Il me faudra un jour plonger dans les archives notariales pour le découvrir. La liste des implexes de ma généalogie paternelle est vraisemblablement loin d’être close…

Gollin Sebastian x Rosato Francesca 29-01-1685

29 janvier 1685 : mariage à Borso de « Sebastian q Bernardin Gollin di questa Cura di Borso e Francesca del q Domenico Rosato da Crespan« 

Plusieurs pages de ma chronique familiale sont consacrées à la famille Guadagnin/Guadagnini:

Origine des Guadagnin de Borso
De Guadagnini à Guadagnin
Galerie de personnages (seconde partie de la page)

Utilisez les touches + et – ou la molette de votre souris pour zoomer, et le cliquer-glisser pour vous déplacer dans la carte.
Légende des pictogrammes utilisés dans les cartes :

ClipboardR Lieu d’origine étudié dans l’article du jour
ClipboardR2 Lieu de destination étudié dans l’article du jour
ClipboardB Lieu d’origine étudié dans un article précédent
ClipboardV Lieu de destination étudié dans un article précédent

One comment to this article

  1. Elodie

    on 3 juin 2014 at 21 h 40 min - Répondre

    J’aime beaucoup ton extrait d’acte, bien que ne comprenant pas du tout l’italien. Ta carte est toujours aussi bien pensée, j’adore !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.