R comme Romano d’Ezzelino et Rocca

Romano d’Ezzelino est une commune située dans la province de Vicenza, juste à l’ouest de la frazione de Semonzo, rattachée à Borso, et forme la limite avec la province de Treviso. Le toponyme Romano viendrait du terme d’origine longobarde Arimanno, qui désignait un poste d’observation militaire. Le suffixe d’Ezzelino est attachée à la famille des Ezzelini qui a régné sur la zone de 1199 à 1260. La cruauté d’un membre de cette famille, Ezzelino III da Romano (1194-1259), l’a rendu tristement célèbre.
C’est à Romano et à Ezzelino III que Dante fait référence dans la strophe du Paradiso affichée dans le bandeau de ce site. Le col cité par Dante est le colle Bastia, appelé également colle di Dante, sur lequel était bâti le château de la famille Ezzelino :

IN QUELLA PARTE DE LA TERRA PRAVA ITALICA
CHE SIEDE TRA RIALTO
E LE FONTANE DI BRENTA E DI PIAVA,
SI LEVA UN COLLE, E NON SURGE MOLT’ALTO,
LA ONDE SCESE GIA UNA FACELLA
CHE FECE A LA CONTRADA UN GRANDE ASSALTO
Dans cette partie de la terre dépravée d’Italie
située entre le Rialto
et les sources du Brenta et du Piave,
se trouve un col, qui n’est pas très élevé
où se trouvait un château
qui a causé à la région de grands dommages
Romano Col_Bastia wikipedia_2

L’église située sur le col Bastia à Romano d’Ezzelino a été le siège de la paroisse jusqu’au début du XXe siècle, quand la nouvelle église a été construite dans la plaine. Il n’en reste plus aujourd’hui qu’un oratoire cerné par le cimetière. [Wikipedia]

A ce stade de mes recherches, j’ai trouvé la trace de deux ancêtres originaires de Romano d’Ezzelino :

Giustina Faronato (SOSA n°63 de mon père), fille de Marco et de Paola Rossi est née à Romano le 25 mai 1778. Elle a épousé Ignazio Guglielmin, sans doute à Romano, et s’est installée à Borso avec son époux. Farronato/Faronato est un patronyme très courant à Romano. Il dérive d’un toponyme, le lieu-dit Farra. La famille était déjà présente à Romano au XVe siècle.
Les actes de baptême des enfants de Giustina et Ignazio indiquent que le couple exerçait la profession de meunier (mulinaro, mulinara). Peut-être habitaient-ils dans la via Molinetto (rue du petit moulin), une longue route qui court au sud des communes de la pedemontana, de Romano d’Ezzelino jusqu’à Crespano del Grappa.

Maria Bertolo (SOSA n° 385 de mon père), fille de Francesco. Le 27 janvier 1667, elle épouse à Romano Bernardo Guadagnin et s’installe à Borso avec son époux. Tous deux décèderont le 25/02/1695, écrasés par les décombres de leur maison lors du tremblement de terre de la Santa Costanza qui a détruit de nombreuses habitations et abattu le clocher de Borso.
Si Maria Bertolo est née à Romano, ce patronyme n’en est pas originaire mais provient de Rosà, une commune située à quelque 6 km de Romano, au sud de Bassano del Grappa.


Rocca d'Arsie- Lago-Corlo-103

L’église Ss Ippolito e Cassiano de Rocca, sur les rives du lac de Corlo [magicoveneto]

Rocca est une frazione de la commune d’Arsiè. C’est le bourg le plus méridional de la province de Belluno, aux confins de la province de Vicenza. Il est situé à 271 m d’altitude et se trouve aujourd’hui au bord du lago di Corlo, retenue d’eau artificielle créée par le barrage construit dans les années 1950 sur le torrent Cismon.

Dans le stato d’anime de Borso, le prêtre a indiqué que Maria Tonietto (SOSA n°59 de mon père), née à Borso le 2 décembre 1776 et fille de Valentin et Giacoma Serena, a épousé Smaniotto Angelo broca dalla Rocca di Feltre. Cette mention m’a donc appris qu’Angelo Smaniotto (SOSA n°58) était originaire de la région de Feltre, dans la province de Belluno. Aucune localité ne s’appelle aujourd’hui Rocca di Feltre et Rocca d’Arsiè est le seul des hameaux ou communes proches de Feltre dont le nom commence par le terme Rocca. En outre, les cartes de répartition des patronymes indiquent que la commune de la province de Belluno qui compte aujourd’hui le plus grand nombre de porteurs du nom Smaniotto est Arsiè. J’ai donc émis l’hypothèse que par « Rocca di Feltre », le prêtre avait voulu indiquer Rocca, frazione d’Arsiè.
L’acte de décès d’un des enfants de Maria et Angelo indique que ce dernier exerçait la profession de fabro, c’est à dire forgeron. Il est donc possible que son métier l’ait amené à se déplacer vers la pedemontana, où il a fait la connaissance de celle qui allait devenir son épouse.

smaniotto x tonietto

Page du stato d’anime décrivant la famille de Valentin Tonietto et Giacoma Serena et indiquant l’identité de l’époux de leur fille Maria, dans la colonne Annotazioni : Smaniotto Angelo broca dalla Rocca di Feltre

En savoir plus :
– Storia di Romano d’Ezzelino, Vol. II, Gabriele Farronato, Grafica Effedue, 2006
http://walterincino.altervista.org/storia-darsie-parziale/

Utilisez les touches + et – ou la molette de votre souris pour zoomer, et le cliquer-glisser pour vous déplacer dans la carte.

Légende des pictogrammes utilisés dans les cartes :

ClipboardR Lieu d’origine étudié dans l’article du jour
ClipboardR2 Lieu de destination étudié dans l’article du jour
ClipboardB Lieu d’origine étudié dans un article précédent
ClipboardV Lieu de destination étudié dans un article précédent

One comment to this article

  1. Monique F.

    on 23 juin 2014 at 21 h 08 min - Répondre

    Les racines vont très loin mais elles rapprochent aussi ! On n’échappe pas aux noms locaux, où qu’on se trouve !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.