• ancêtres italiens,  humeur

    RGPD et généalogie italienne

    L’État Italien a promulgué durant l’été 2018 le décret nommé « Decreto legislativo 10 agosto 2018 n.101 » qui est la transposition nationale du règlement européen (UE) 2016/679 du 27 avril 2016 « relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données », dit aussi RGPD ou Règlement Général sur la Protection des Données.

  • humeur,  outils

    RGPD : progrès ou cauchemar ?

    Plantons le décor : lundi 15 mai, 9h30, je suis au boulot, invitée à une présentation du RGPD, faite par notre DPD. Et voilà que je découvre du même coup que dans l’organigramme de mon labo il y a un DPD (Délégué à la Protection des données) et qu’il est garant de l’application d’une chose qui m’avait totalement échappée jusque là, de son petit nom RGPD ou Règlement Général pour la Protection des Données, qui entre en vigueur le 25 mai 2018. « Quel est le rapport avec ce blog ? » me direz-vous. Et bien, plus qu’on pourrait le penser de prime abord. S’ils souhaitent être en règle vis-à-vis de ce…

  • humeur,  outils

    La fin des microfilms de FamilySearch, une bonne nouvelle ?

    L’information était connue des initiés depuis un certain temps. Sur la version française du blog de FamilySearch, la nouvelle est tombée le 28 juin dernier : FamilySearch a réalisé d’importants progrès dans la numérisation de ses vastes collections de microfilms, rendant l’accès aux archives de plus en plus facile. Ces progrès, associés aux changements dans l’industrie du microfilm, font qu’il est maintenant possible et même nécessaire de mettre fin aux services de distribution de microfilms. Si l’on ne peut que se réjouir des progrès techniques dans le domaine de la numérisation, cette décision sera-t-elle réellement un progrès pour les généalogistes ?

  • humeur

    « Inspirés par les Archives » – 14/19 mars 2016

    Comme ceux d’autres nations, les archivistes italiens s’inquiètent de la situation des archives, dans leur pays. Pour sensibiliser le public à l’importance collective des archives, l’ANAI (Associazione Nazionale Archivistica Italiana) a décidé de lancer, du 14 au 19 mars 2016, une initiative dénommée « Ispirati dagli archivi », soit en français « Inspirés par les Archives ». La version française du site de cette initiative annonce ses objectifs : Une semaine d’initiatives pour que ceux qui tiennent au sort du patrimoine des archives italiennes puissent manifester leur sentiment.

  • humeur

    Dimanche, je suis restée chez moi

    J’ai dédié ce site et ce blog à la généalogie. Mais un généalogiste, même passionné, ne peut rester constamment le nez dans des registres. Il lui arrive de sortir la tête du guidon et de regarder le monde qui l’entoure, surtout quand l’actualité est si forte qu’en ce début d’année. Une fois n’est pas coutume, je vais donc traiter ici d’un sujet qui n’a rien à voir avec la généalogie. Les lignes qui suivent traduisent mon ressenti, sans jugement envers ceux qui ne le partagent pas. J’ai simplement eu besoin de mettre en mots ce que je ressentais.

  • humeur

    « généalogie », un mot toujours tabou en Italie ?

    Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la généalogie italienne, j’ai lu à plusieurs reprises cette mise en garde : « si vous écrivez ou allez en Italie, ne dites pas que vos demandes d’actes concernent la généalogie, dites que vous travaillez sur votre histoire familiale. Les Italiens se méfient des généalogistes, qu’ils considèrent comme des voleurs d’héritage ». Cette réflexion est certainement issue d’une expérience vécue, mais je ne pense pas qu’on puisse continuer à répéter que les Italiens sont allergiques au mot « généalogie ». Je m’appuie pour cela sur plusieurs exemples récents :