More from: Vénétie

L’olivier de la pedemontana

Tous les généalogistes en font l’expérience un jour ou l’autre : le quotidien de leurs ancêtres n’a pas toujours été « un long fleuve tranquille ». Certains ont connu une vie mouvementée et parfois même une mort violente, accidentelle ou non.

Ma généalogie ne fait pas exception à la règle. J’avais déjà cité dans un précédent article le cas des sosas 384 et 385 de mon père, Bernardo Guadagnin et Maria Bertolo, morts ensevelis par les ruines de leur maison, lors du tremblement de terre du 25 février 1695. Le cas qui m’intéresse aujourd’hui est antérieur de 30 années et concerne le décès accidentel de Zuane Zarantola (ou Zarantolla) (sosa 2022 de mon père), enregistré dans le registre de décès de Romano d’Ezzelino en date du 29 avril 1665 : Readmore..


Le peintre du « pays des Bonato »

paolob1

Autoportrait de Paolo Bonato
(studio Mondi Dipinti)

Le 11 février 1892, un bébé vient au monde à Borso dans le foyer de Pietro BONATO et Marta DAL LIN. C’est le sixième enfant du couple, mais seuls trois de ses frères et sœurs ainés sont encore en vie à sa naissance. L’enfant est un garçon, il est prénommé Paolo, comme son grand-oncle Paolo Bonato, qui est prêtre.
Marta Dal Lin meurt alors que le jeune Paolo n’a que deux ans et demi. Paolo a donc sans doute été élevé par la seconde épouse de son père, puisqu’il s’est remarié en 1897, et par sa sœur ainée Maria Antonia qui avait 10 ans de plus que lui. Readmore..


La Madonnina, piété et guerre sur le Monte Grappa

Sur le sommet du Monte Grappa se trouve un imposant ossuaire militaire de la première guerre mondiale, dont j’ai déjà eu l’occasion de parler dans ce blog (voir les articles cités en bas de page).

madonnina_Grappa2

La Madonnina du Grappa

Outre les dépouilles de plus de 22.000 soldats italiens et autrichiens, cette œuvre accueille une chapelle dédiée à la Vierge. La statue qui s’y trouve est très chère aux habitants de la région, qui l’ont baptisée affectueusement la « Madonnina del Grappa », soit la « petite Madonna du Grappa ». Mes ancêtres l’ont certainement vénérée et je me souviens qu’il ne se passait pas un été, durant nos vacances chez ma grand-mère, où mon père ne nous emmenait voir la Madonnina. Readmore..


Grande Guerre : les « caduti » de Borso

031426698-4b8a2095-4f55-4e24-8f87-2f75d5cbb2d3Les initiatives liées au centenaire de la Grande Guerre se sont multipliées en Italie depuis plusieurs mois. Mais je n’en connais aucune qui ait atteint le niveau de popularité de l’indexation des fiches des poilus morts pour la France, qui bat son plein sur Mémoire des hommes depuis quelques années déjà.
A défaut de pouvoir participer à une indexation collaborative des soldats italiens, j’ai décidé de rendre hommage via cet article aux jeunes hommes natifs de Borso del Grappa qui ne sont pas rentrés chez eux à la fin de la première guerre mondiale. Pour les recenser, j’ai rassemblé les informations disponibles dans le livre d’or des soldats de la Grande Guerre morts pour l’Italie, dans le registre paroissial des décès de Borso et sur la plaque apposée dans l’église de Borso. Une carte présente l’emplacement de leur décès, lorsqu’il est connu. Readmore..


Séismes dans l’Asolano

2-g40-e2-1550-32698632

Conséquences d’un séisme
(Sebastian Münster, sculpture sur bois, 1550)

La tectonique du massif alpin est particulièrement active, du fait de la complexité des failles et de leurs mouvements. Les contreforts des Alpes, qu’il s’agisse des Préalpes françaises ou des Prédolomites italiennes, n’échappent donc pas au risque sismique.

L’un des plus violents séismes de l’histoire de la Pedemontana du Monte Grappa a frappé la zone le 25 février 1695 “al levar del sole”, soit au petit matin (heure estimée : 6h30). En ce jour de vendredi était fêtée sainte Constance, qui a donné son nom à l’événement puisqu’il est devenu dans la mémoire collective « il terremoto di santa Costanza » (le tremblement de terre de la sainte Constance). La secousse a été ressentie jusqu’en Emilie-Romagne et en Lombardie, mais la zone la plus impactée était comprise entre le pied du massif du Grappa et les collines de l’Asolano.

Readmore..


La « grande guerre » à la lumière des registres paroissiaux

Le front de la première guerre mondiale ne s’est pas déployé uniquement dans l’est et le nord de l’Europe occidentale. Dans le nord de la péninsule italienne, le Trentin, la Vénétie et le Frioul ont également été le siège de terribles combats opposant les troupes italiennes à celles de l’Empire Austro-hongrois. Ces événements ont d’ailleurs été en partie responsables de la forte émigration des Italiens du nord-est à partir des années 20, car les régions traversées par les lignes de front ont subi des destructions massives. Readmore..


S comme Semonzo et Silveira Martins

semonzo27

Clocher de l’église de Semonzo, dédiée à Ss Severo e Brigida [Gianni Desti Baratta]

Semonzo est une frazione de la commune de Borso del Grappa. Elle est située à l’extrême ouest de la commune et constitue la dernière localité de la province de Treviso, avant celle de Vicenza qui débute à Romano d’Ezzelino. Tout au long de son histoire, Semonzo a été tour à tour indépendante ou rattachée à Borso. Les relations entre les deux communautés ont parfois été tendues, comme en témoignent des procès intentés par l’une ou l’autre pour des motifs de délimitation du territoire dans les parcelles de montagne.

Malgré ces relations parfois tendues, j’ai répertorié plusieurs de mes ancêtres désignés comme étant natifs de Semonzo dans les registres paroissiaux de Borso : Readmore..


R comme Romano d’Ezzelino et Rocca

Romano d’Ezzelino est une commune située dans la province de Vicenza, juste à l’ouest de la frazione de Semonzo, rattachée à Borso, et forme la limite avec la province de Treviso. Le toponyme Romano viendrait du terme d’origine longobarde Arimanno, qui désignait un poste d’observation militaire. Le suffixe d’Ezzelino est attachée à la famille des Ezzelini qui a régné sur la zone de 1199 à 1260. La cruauté d’un membre de cette famille, Ezzelino III da Romano (1194-1259), l’a rendu tristement célèbre.
C’est à Romano et à Ezzelino III que Dante fait référence dans la strophe du Paradiso affichée dans le bandeau de ce site. Le col cité par Dante est le colle Bastia, appelé également colle di Dante, sur lequel était bâti le château de la famille Ezzelino : Readmore..