Documents militaires : le parcours de mes grands-oncles

Dans un précédent article, consacré aux documents militaires italiens, j’avais mentionné avoir reçu de l’Archivio di Stato de Treviso une copie du foglio matricolare (feuillet matricule) de mes grands-oncles. Comme promis, je présente ici ces documents et ce qu’ils m’ont appris de la vie de militaire des frères de mes grands-parents. Cet article me permettra également de participer au #généathème du mois de novembre, consacré à la première guerre mondiale, car mes grands-oncles ont précisément vécu leur période militaire durant ce conflit.
L’Archivio di Stato m’avait signalé n’avoir dans ses dossiers aucun foglio matricolare au nom de mon grand-père, Sebastiano Vedovotto. Je n’ai pas été surprise car je sais qu’il souffrait d’un handicap à une jambe et je pense donc qu’il a été réformé par le conseil de révision, même si je ne dispose d’aucun document le certifiant. Lire la suite…


« généalogie », un mot toujours tabou en Italie ?

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la généalogie italienne, j’ai lu à plusieurs reprises cette mise en garde : « si vous écrivez ou allez en Italie, ne dites pas que vos demandes d’actes concernent la généalogie, dites que vous travaillez sur votre histoire familiale. Les Italiens se méfient des généalogistes, qu’ils considèrent comme des voleurs d’héritage ».

Cette réflexion est certainement issue d’une expérience vécue, mais je ne pense pas qu’on puisse continuer à répéter que les Italiens sont allergiques au mot « généalogie ».
Je m’appuie pour cela sur plusieurs exemples récents : Lire la suite…