Des jours amers

copertina_giorni amariJe viens de recevoir d’Italie un livre particulièrement précieux pour comprendre l’histoire récente de ma famille italienne. « I giorni amari di Borso del Grappa » (les jours amers de Borso del Grappa), co-écrit par Antonio F. Celotto et Zilio Ziliotto, retrace l’histoire de Borso durant la seconde guerre mondiale. Il s’intéresse tout particulièrement à la période qui a suivi le 8 septembre 1943, date à laquelle l’Italie a signé l’armistice avec les anglo-américains. Ce qui aurait pu être la fin d’un cauchemar en a au contraire initié un autre, encore plus horrible, marqué par l’occupation allemande et l’intégration de Borso dans la République Sociale Italienne de Mussolini.
Il s’agit de la seconde édition du livre, enrichie par un nombre énorme de témoignages recueillis auprès de ceux qui ont vécu les arrestations, les maison incendiées, les combats entre fascistes et résistants. Certains sont encore en vie et ont pu raconter leurs souvenirs, retranscrits tels quels et parfois en dialecte, dans un souci de fidélité au témoignage. D’autres sont décédés mais leurs enfants ou petits-enfants ont pu transmettre ce qu’ils leur en avaient dit. Lire la suite…


Le bug de l’an 1800

coffee-968849_640Nous en avons tous fait l’expérience un jour : au moment du changement d’année il est difficile de ne pas se tromper au moins une fois en écrivant la date. Et lorsque c’est le millésime qui change, il est encore plus compliqué de ne pas céder aux anciens réflexes.

Les registres de Borso montrent que le curé n’a pas échappé à ce réflexe conditionné à l’aube de l’an 1800. Il en est résulté quelques pages insolites qui sont parvenues jusqu’à nous, et que je vous présente dans ce billet de nouvel an.

Lire la suite…