• outils

    « Researching your family tree », semaine 3 : « a wealth of information »*

    La troisième semaine de ce cours était consacrée aux principales sources utilisées en généalogie, celles qui constituent *une mine de renseignements, à savoir : les registres d’état-civil les registres paroissiaux les recensements Le conseil général donné à leur sujet est de chercher à savoir qui les a enregistrés, quand et dans quel but, pour savoir le type d’informations que l’on est susceptible d’y trouver (et de ne pas y trouver).

  • outils

    « Researching your family tree », semaine 2 : « a aha moment »

    Le programme de la deuxième semaine du MOOC « Researching your family tree » est consacré à la recherche des informations, et à la meilleure manière de vivre un « aha moment » (en « bon » français : un instant hourra, youpi, yeah !…), bref ce moment magique où l’on sait que l’on vient de faire tomber un « brick wall » (= résoudre une énigme). Tout semble se résumer à cette phrase qui peut paraître simpliste : pour trouver il faut savoir chercher.   D’après les formateurs, bien chercher rime avec :

  • outils

    « Researching your family tree », semaine 1 : « a grain of salt »

    Voilà quelques semaines, j’ai découvert via Twitter l’annonce d’un MOOC* intitulé « Researching your family tree », disponible sur la plateforme futurelearn et organisé par l’université Strathclyde, à Glasgow. Bien que n’ayant aucun ancêtre écossais (du moins en l’état actuel de mes découvertes), l’envie m’a prise de tenter l’expérience, et ce pour plusieurs raisons : le cours est annoncé comme non centré sur une zone géographique mais donnant plutôt des pistes générales et des techniques utiles pour mener une recherche généalogique dans le monde entier cela me permettra de tester mon niveau en anglais, puisque les cours, les vidéos, les commentaires échangés…. tout se fait dans la langue de Shakespeare je n’ai…

  • humeur

    « Inspirés par les Archives » – 14/19 mars 2016

    Comme ceux d’autres nations, les archivistes italiens s’inquiètent de la situation des archives, dans leur pays. Pour sensibiliser le public à l’importance collective des archives, l’ANAI (Associazione Nazionale Archivistica Italiana) a décidé de lancer, du 14 au 19 mars 2016, une initiative dénommée « Ispirati dagli archivi », soit en français « Inspirés par les Archives ». La version française du site de cette initiative annonce ses objectifs : Une semaine d’initiatives pour que ceux qui tiennent au sort du patrimoine des archives italiennes puissent manifester leur sentiment.