• Lieux d'émigration,  mes ancêtres

    H comme Hagondange

    Pour être franche, j’ai surtout choisi Hagondange pour son initiale, car il est bien difficile de trouver un lieu commençant par un « H » dans une généalogie italienne. Pour les besoins de cet article, cette ville sera donc le symbole de l’émigration des Italiens en Lorraine. J’aurais pu opter aussi pour Hayange, Moyeuvre-Grande, Talange, Clouange, Villerupt… Mais mon choix n’est pas complètement incongru : des habitants de Borso se sont bien installés à Hagondange. Avant la première guerre mondiale, les italiens composaient 30% de la main-d’œuvre des mines de fer et de charbon de Lorraine. Après l’armistice les ouvriers manquent, en particulier en raison du départ des prisonniers de guerre et…

  • Lieux d'émigration,  mes ancêtres

    E comme Ellis Island

    Aucun de mes ancêtres ne s’est bien entendu installé à Ellis Island mais des ancêtres et collatéraux de mon arbre y ont été enregistrés, à commencer par mon arrière grand-père Domenico Vedovotto. Ils y ont débarqué, après plus d’un mois de voyage dans un bateau à vapeur venu d’Europe, parti souvent de Gênes ou du Havre, rêvant de démarrer une nouvelle vie sur le continent américain ou simplement pour être un « non immigrant alien », c’est-à-dire un travailleur temporaire qui déclare ne pas vouloir s’établir définitivement aux USA. Cette ile située dans le port de New-York a en effet été la porte d’entrée pour des millions de candidats à l’immigration aux…

  • Lieux d'émigration,  mes ancêtres

    D comme Dordogne

    Au début du XXe siècle, en partie du fait des conséquences de la première guerre mondiale sur la démographie et la natalité, le Sud-Ouest de la France subit une désertification rurale. L’agriculture est en déclin et manque sérieusement de bras. A la demande des syndicats d’agriculteurs d’Aquitaine, l’État français décide donc d’aller chercher de la main-d’œuvre à l’étranger, et en particulier dans la péninsule italienne.

  • Lieux d'émigration,  mes ancêtres,  Vénétie

    B comme Borso et Santa Barbara

    Borso del Grappa (qui s’est appelé simplement Borso jusqu’en 1920) est le village d’implantation de la majorité de mes ancêtres italiens, et ce depuis plusieurs siècles. C’est là que sont nés mon père, ses frères et sœurs, mes grands-parents… mais aussi bon nombre de leurs aïeux, aussi loin que remontent les registres. Je ne peux en dresser ici la liste car ils sont beaucoup trop nombreux.

  • Sites relatifs à l’émigration

    Allemagne / Bénélux / France / Royaume-Uni / Suisse / Continent américain / Canada / USA / Argentine / Brésil / Pérou / Uruguay / Venezuela / Algérie / Tunisie / Australie / Nouvelle-Zélande Départs d’Italie Departure records Liste de liens utiles, depuis le site « Ship Immigration Records » : listes de passagers, demandes de passeports… Immigrant Ancestors Project Ce projet, soutenu par le Center for Family History and Genealogy de la Brigham Young University, dépouille les registres d’émigration pour y trouver des renseignements relatifs au lieu de naissance des candidats à l’émigration, que l’on ne trouve pas forcément dans les registres de débarquement Émigration en Europe L3FR – Lorraine 3…

  • Mèrica, Mèrica

    La Mèrica Da l’Itália noi siamo partiti, Siamo partiti c´o i nostri onori Trenta e sei giorni de machina a vapore E nela Mèrica noi siamo arrivà. Nela Mèrica noi siamo arrivati, No’ abiam trovato nè pàglia, nè fieno Abiam dormito su´l nudo terreno, Come le bestie abiam riposà. E la Mèrica, l´è lunga e l´è larga L´è circondata de monti e de piani E co´la industria dei nostri italiani Abiam fondato paesi e cità. Mèrica, Mèrica, Mèrica, Cosa sara la ‘sta Mèrica ? Mèrica, Mèrica, Mèrica, L´è un bel massolino di fior. Paroles : Angelo Giusti, Compositeur inconnu La vie des émigrés italiens n’était pas toujours rose à leur…

  • Vers le Pays de Galles

    Antonia Vedovotto a quitté Borso pour le Flintshire (Pays de Galles) après la seconde guerre mondiale, avec son fils Giovanni né à Rome en 1941, s’installant dans la région du Flintshire. J’ignore ce qui l’a motivée à choisir ce pays, mais je serais curieuse de savoir comment sonne « Vedovotto » prononcé avec l’accent gallois…

  • Île de France

    Les industries de la région Île de France ont elles aussi attiré les émigrés venus d’Italie, en particulier à la fin du XIXe siècle et durant la première moitié du XXe siècle. Mon arbre généalogique comporte donc quelques familles qui y ont pris racine. Deux destination se détachent : – Villiers-le-Bel (Val d’Oise), où se sont installés Massimiliano Guadagnin et son frère Virginio Guadagnin. – Palaiseau (Essonne), où vivaient dans les années 1920 plusieurs familles originaires de Borso, travaillant en particulier à la pose de rails de chemin de fer. A l’aube de la seconde guerre mondiale certaines sont rentrées en Italie. D’autres se sont fixées à Palaiseau, comme les familles…