• humeur

    « généalogie », un mot toujours tabou en Italie ?

    Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la généalogie italienne, j’ai lu à plusieurs reprises cette mise en garde : « si vous écrivez ou allez en Italie, ne dites pas que vos demandes d’actes concernent la généalogie, dites que vous travaillez sur votre histoire familiale. Les Italiens se méfient des généalogistes, qu’ils considèrent comme des voleurs d’héritage ». Cette réflexion est certainement issue d’une expérience vécue, mais je ne pense pas qu’on puisse continuer à répéter que les Italiens sont allergiques au mot « généalogie ». Je m’appuie pour cela sur plusieurs exemples récents :

  • ancêtres italiens,  outils

    Rechercher ses ancêtres italiens (3) – Au-delà des registres en ligne

    Les registres italiens consultables en ligne étant encore assez rares, les sites cités dans le second article de cette série ne suffisent pas à retracer une généalogie italienne complète. L’étape suivante consiste donc à se tourner vers d’autres sources d’informations. Sur internet Explorer les sites internet des archives régionales ou provinciales, dont certains donnent accès à des bases de données, comme les listes de leva militare (jeunes hommes recensés pour le service militaire) de la période autrichienne sur les sites des archives de la province de Treviso ou de Venezia…