• mes ancêtres,  outils

    Nés un 20 avril

    Mes lecteurs l’auront peut-être remarqué, je suis un peu en manque d’inspiration depuis quelques semaines pour écrire sur ce blog. C’était jusqu’à ce que je découvre voilà 2 jours le sujet proposé par Randy Seaver dans la rubrique « Saturday Night Genealogy Fun » de son blog, Genea-musings : Who in Your Database Has Your Birth Day?, autrement dit : « Avec quel membre de votre arbre généalogique partagez-vous votre date d’anniversaire ? ». Puisqu’il se trouve que mon anniversaire est à l’ordre du jour, j’ai décidé de m’amuser à répondre aux trois questions du test que Randy propose :

  • outils

    « Researching your family tree », semaine 5 : « What was life like? »*

    La cinquième semaine du MOOC « Researching your family tree » est consacrée à la contextualisation des noms, dates et lieux collectés durant une recherche généalogique, ou plus simplement au passage de la généalogie à l’histoire familiale. Tout l’enjeu de ce travail consiste à trouver des sources fiables de documents qui nous permettront de connaître le contexte social, économique ou politique vécu par nos ancêtres, pour répondre à la question « * Comment était la vie » à telle époque ou dans telle zone du globe.

  • outils

    Optimiser sa recherche en ligne d’actes italiens

    Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire sur ce blog, pour l’Italie les actes d’état civil (et paroissiaux) consultables en ligne sont essentiellement publiés dans trois grands portails internet : Antenati, FamilySearch et Ancestry. Cet article ne vise pas à détailler le contenu proposé, mais plutôt à partager quelques pratiques d’utilisation de ces services. n. b. : cet article a été actualisé fin 2017, suite à l’arrêt par FamilySearch du service de réservation des microfilms.

  • outils

    « Researching your family tree », semaine 4 : « do not follow the rabbit down the wrong rabbit hole »*

    Pour sa quatrième semaine, le MOOC « Researching your family tree », proposé par l’Université de Strathclyde, aborde deux thèmes : la notion de preuve et les critères d’évaluation d’une source les tests ADN, version moderne de la preuve En généalogie, il faut considérer par principe qu’aucune information ne constitue une vérité absolue, hormis (jusqu’à preuve du contraire) les analyses de l’ADN. Il ne faut jamais prendre une information pour argent comptant, sans chercher à la vérifier, au risque de *« suivre le lapin dans le mauvais terrier ».

  • outils

    « Researching your family tree », semaine 3 : « a wealth of information »*

    La troisième semaine de ce cours était consacrée aux principales sources utilisées en généalogie, celles qui constituent *une mine de renseignements, à savoir : les registres d’état-civil les registres paroissiaux les recensements Le conseil général donné à leur sujet est de chercher à savoir qui les a enregistrés, quand et dans quel but, pour savoir le type d’informations que l’on est susceptible d’y trouver (et de ne pas y trouver).

  • outils

    « Researching your family tree », semaine 1 : « a grain of salt »

    Voilà quelques semaines, j’ai découvert via Twitter l’annonce d’un MOOC* intitulé « Researching your family tree », disponible sur la plateforme futurelearn et organisé par l’université Strathclyde, à Glasgow. Bien que n’ayant aucun ancêtre écossais (du moins en l’état actuel de mes découvertes), l’envie m’a prise de tenter l’expérience, et ce pour plusieurs raisons : le cours est annoncé comme non centré sur une zone géographique mais donnant plutôt des pistes générales et des techniques utiles pour mener une recherche généalogique dans le monde entier cela me permettra de tester mon niveau en anglais, puisque les cours, les vidéos, les commentaires échangés…. tout se fait dans la langue de Shakespeare je n’ai…

  • humeur

    « Inspirés par les Archives » – 14/19 mars 2016

    Comme ceux d’autres nations, les archivistes italiens s’inquiètent de la situation des archives, dans leur pays. Pour sensibiliser le public à l’importance collective des archives, l’ANAI (Associazione Nazionale Archivistica Italiana) a décidé de lancer, du 14 au 19 mars 2016, une initiative dénommée « Ispirati dagli archivi », soit en français « Inspirés par les Archives ». La version française du site de cette initiative annonce ses objectifs : Une semaine d’initiatives pour que ceux qui tiennent au sort du patrimoine des archives italiennes puissent manifester leur sentiment.

  • mes ancêtres

    Buon Natale!

    En italien, Noël se dit Natale. Comme en France, ce mot désigne tout autant la fête chrétienne célébrée le 25 décembre qu’un prénom, dont dérivent diverses variantes comme Natalino, Natalio, Natalina, Natalia… Dans les registres de Borso, les Natale ne sont pas légion, bien loin en nombre derrière les Antonio, Domenico, Angelo et toutes les variantes de Giovanni. J’en ai toutefois répertorié quelques-uns, au prénom orthographié Natale, Nadale ou Nadal, selon les prêtres et les époques. L’un d’eux figure en très bonne place dans ma généalogie.