More from: géographie

Chronique familiale

Parce que les noms ne sont rien sans l’histoire de ceux qui les ont portés, je vais essayer ici de retranscrire ce que je découvre peu à peu au sujet de l’histoire et de la vie quotidienne de ma famille italienne.
Tout comme mon arbre généalogique, j’espère que cette chronique ne sera jamais vraiment finie. Tous deux s’enrichiront au fil du temps et de mes découvertes…

Les documents sur lesquels je me suis appuyée pour rédiger ces pages sont regroupés dans le chapitre “Sources”, en fin de chronique.

Liens vers la version pdf de cette chronique :
Version française (mise à jour septembre 2013)
Versione italiana (mise à jour juillet 2011)

Mon “histoire de famille” en version flipboard :

View my Flipboard Magazine.


Paderno del Grappa et Fietta

Armoiries de Paderno del Grappa

La commune de Paderno del Grappa est située dans la province de Trévise, En Vénétie. Elle se trouve à 58 km au nord de Venise et à 5 km à l’est de Borso del Grappa. Sa superficie est de 19,5 km² et ses coordonnées sont 45°49 46 N et 11°51 35 E.

L’hôtel de ville est à une altitude de 292 m. Tout comme Borso, Paderno est située au pied du Monte Grappa, sur la bande préalpine qui s’étire du Brenta au Piave, et s’étend entre le massif calcaire préalpin et les collines qui descendent doucement vers la plaine du Pô et Venise.
La ville s’est appelée Paderno jusqu’en 1867, Paderno d’Asolo de 1867 à 1920, et Paderno del Grappa à partir de 1920. Comme celui d’autres communes situées au pied du Monte Grappa, son nom a en effet été complété avec le suffixe “del Grappa” après la première guerre mondiale, en souvenir des combats qui se sont déroulés dans le massif.

Fietta : le hameau des Andreatta

Fietta : Le hameau de San Andrea et sa chapelle

Le hameau de Fietta est distant du centre de Paderno del Grappa de 1,89 km et s’élève à une altitude de 382 m. Durant la République de Venise, il était inclus dans le podestat d’Asolo. Devenu indépendant en 1806, après l’intégration de la Vénétie dans l’empire Napoléonien, il fut inclus dans la commune de Crespano dès 1808. Depuis 1819, il dépend de la commune de Paderno del Grappa,
Bâti sur les pentes du Monte Grappa, le hameau possède un relief plus montagneux que celui du centre de Paderno. Fietta est d’ailleurs la paroisse à l’altitude la plus élevée du diocèse de Trévise.
Fietta est le berceau du patronyme Andreatta, porté par mon arrière grand-mère, dans la province de Trévise. Il s’y trouve d’ailleurs une chapelle dédiée au “saint patron” de la famille : San Andrea, construite au XIVe siècle.

La famille Lovisat à Fietta, dans les années 1920

La famille Andreatta est présente à Fietta depuis au moins le début du XIIIe siècle, avec Lazzaro da Fietta et ses fils Giacobino et Odorico. En 1815, 35 familles Andreatta (184 personnes) vivaient à Fietta et 22 (95 personnes) à Paderno. Ce patronyme étant si fréquent, la différenciation des différentes branches passait fréquemment par l’attribution de surnoms.
Celui de la famille de mon arrière grand-mère était “Lovisat”, dérivé du nom de son ancêtre “Alvise Andreatta”, qui vécut à Fietta durant la première moitié du XVIIe siècle.


Borso del Grappa

Armoiries de Borso del Grappa


En commençant ce travail de recherche généalogique, je savais bien sûr que mon père et mes grands-parents paternels étaient originaires de Borso del Grappa, petite ville de la province de Trévise, en Vénétie. Mais je n’imaginais pas à quel point l’histoire de la grande majorité de mes ancêtres italiens était liée à cette cité, à commencer par le patronyme Vedovotto qui en est originaire.

Borso del Grappa est une commune rattachée à la province de Trévise et à la région Vénétie. Sa superficie est de 33,0 km², sa latitude de 45° 49 15 Nord, sa longitude de 11° 47 46 Est.
Son altitude moyenne est de 279 mètres mais le bourg principal est situé à 700 m. Nichée au pied du Monte Grappa, sur la bande préalpine qui va du Brenta au Piave. Borso s’étire entre le massif calcaire préalpin et les collines qui descendent doucement vers la plaine du Pô et Venise.
La ville s’est appelée Borso jusqu’en 1920. Comme celui d’autres communes situées au pied du Monte Grappa, son nom a été complété avec le suffixe “del Grappa” après la première guerre mondiale, en souvenir des combats qui se sont déroulés dans le massif.
Le territoire de la commune regroupe actuellement les hameaux de Cassanego, Semonzo et Sant’Eulalia, qui en ont parfois été séparés administrativement à certaines époques de leur histoire.
Le bourg est depuis longtemps divisé en quartiers (contrada, ou contrà en vénitien), dont les noms sont aujourd’hui repris dans ceux de certaines rues.
La branche des Vedovotto “Iano” a presque toujours été recensée dans la “contrada Rore”, alors que celles des “Paesan” et des “Benetel” semblent s’être fixées dans la “contrada Chiesure”. La maison de mes grands-parents, dans laquelle mon père a grandi a aujourd’hui pour adresse “via Chiesure”. Elle héberge des membres de ma famille depuis plusieurs générations et était autrefois divisée en deux logements, occupés respectivement à une époque par les familles de Domenico Vedovotto et Maria Andreatta et d’Antonio Vedovotto (frère de Domenico) et Teresa Andreatta (sœur de Maria).

Borso, via Chiesure


La maison familiale, autrefois divisée en deux logements


Mes grands-parents sur le seuil de leur maison, via Chiesure


La Vénétie

La Vénétie est une région située au nord-est de l’Italie. Elle est délimitée à l’est par la région du Frioul-Vénétie Julienne, au nord-ouest par le Trentin-Haut-Adige, à l’ouest par la Lombardie, au sud par l’Émilie-Romagne et à l’est par la mer Adriatique. Dans son extrémité septentrionale, cette région est limitrophe de l’Autriche.

Ses paysages sont très variés puisqu’elle se divise en plusieurs zones :

  • la zone des Alpes et des Dolomites
  • la zone préalpine
  • les collines (Colli Euganei, Berici, Asolani)
  • la Plaine du Pô et de ses affluents (Adige, Brenta, Piave, Sile, Livenza)
  • la côte orientale du lac de Garde, le principal lac italien
  • la côte adriatique, basse et lagunaire

La Vénétie est constituée de sept provinces :