• mes ancêtres

    Un fabbro chez mes ancêtres

    Pour le généathème de mai 2020, Sophie Boudarel nous propose de nous intéresser à nos ancêtres ayant exercé un “métier d’art”. L’Institut National des métiers d’arts en liste 181 types, et pourtant j’ai eu bien du mal à trouver un sujet pour cet article. Mes ancêtres sont en effet très majoritairement des paysans (villico, pastore, possidente, contadino), et quelques-uns sont des artisans (mugnaio, mulinaro). Au XIXe s, les femmes étaient souvent enregistrées comme fileuses (filatrice, filaressa) ou tisseuses (tessitrice, tessitora, tessara) et j’ai même trouvé une guchiaressa (tricoteuse de chaussettes). Mais il s’agissait là d’activités textiles exercées à la maison pour améliorer l’ordinaire, pas de métiers appris après un apprentissage…

  • mes ancêtres

    Un avril pour Florentine

    Fin mars 2020, la gazette des ancêtres* a proposé un nouveau défi aux généablogueurs : avec le hashtag #Genealogie30, publier chaque jour du mois d’avril un article ou un tweet sur l’un de nos ancêtres, chaque publication répondant à une question différente relative à sa vie. J’ai choisi de relever ce défi mais, pour une fois, je me suis tournée vers ma généalogie maternelle, originaire de Haute-Savoie. C’est donc ce que je connais de la vie de mon arrière grand-mère Florentine ROCHET que j’ai partagée avec ceux qui me suivent sur twitter durant tout le mois d’avril. Voici le récapitulatif de tous ces tweets, rassemblés dans un seul document :…