• mes ancêtres

    Une épine de moins !

    Même si je ne l’ai pas citée dans mon dernier article, relatif aux points d’interrogation de ma généalogie, il est une question à laquelle je n’étais pas parvenue à répondre jusqu’à dimanche soir : “Comment ma branche paternelle a-t-elle reçu son surnom patronymique ?” J’ai abordé le cas des surnoms patronymiques dans l’un des articles du challenge d’avril dernier : M comme ménda. A Borso quasiment toutes les familles possèdent leur menda. La caractéristique se transmet comme le patronyme de génération en génération, jusqu’à ce qu’un événement familial (mariage, déménagement…) provoque l’apparition d’un nouveau surnom dans une branche ou une sous-branche de la famille. La menda de ma branche paternelle…

  • mes ancêtres

    Les “spine”* de mon arbre

    L’exercice qui a été proposé aux “généablogueurs” par Sophie Boudarel pour le #geneatheme de janvier concerne les “épines généalogiques”, c’est-à-dire les points bloquants et autres énigmes qui nous empêchent de remonter plus loin dans le temps l’une des branches de notre arbre généalogique. J’ai hésité à écrire sur le sujet, non pas que mon arbre soit dépourvu d’épines, loin s’en faut, mais parce qu’elles sont toutes situées outre-Alpes, ce qui complique un peu leur résolution. Je me décide néanmoins à les lister, ne serait-ce que pour m’aider à faire le point à leur sujet. 1- Tous les Vedovotto sont-ils issus d’un ancêtre commun originaire de Borso del Grappa ? J’ai…