• humeur,  mes ancêtres,  attrezzi

    Mon coming-out : j’ai fait tester mon ADN

    Les analyses d’ADN à but généalogique sont interdites en France. Plus précisément : il est interdit à une société française d’en commercialiser. Car rien n’interdit à un Français de s’adresser à une société étrangère pour faire un test. Du moins je l’espère, car j’ai franchi le pas. Si j’ai choisi un titre un peu provocateur pour cet article, c’est que le sujet semble encore tabou dans le monde des généalogistes français. Il est vrai que le domaine de l’ADN touche à l’intime, et c’est peut-être ce qui explique la réserve générale. Mais certains ont l’air de voir dans ces tests une abomination que je ne perçois pas.