• Mon patronyme : le chaînon manquant ? (1)

    De puis que j’ai débuté mes recherches généalogiques en Italie, j’ai fait des constatations qui ne se sont encore jamais démenties :

    • mon patronyme y est très peu répandu, non seulement aujourd’hui mais aussi par le passé, au vu de tous les registres et arbres en ligne que j’ai pu consulter.
    • sa répartition est très localisée. Je l’ai rencontré essentiellement dans la provinces de Trévise, et un peu dans celles de Venise et de Pordenone
    • j’ai identifié un “noyau” à Borso (Trévise), où il est présent dès le début des registres paroissiaux (fin du XVIe s). Pour plus de détail lire “V comme Vedovotto
    • lorsque je trouve sa trace dans d’autres communes/paroisses, c’est de manière assez sporadique

    Ces constatations m’ont amenées voilà longtemps à émettre une hypothèse, selon laquelle tous les porteurs de ce patronyme seraient reliés à un même ancêtre, originaire de Borso. Cet article se veut un point d’avancement de ma quête du chaînon manquant, ce potentiel ancêtre commun qui me permettrait de relier toutes les branches que j’ai répertoriées. Je l’ai assorti du n°1 car j’espère bien en écrire d’autres par la suite, ce qui signifierait que j’avance dans ces recherches.

  • Patronymes d’Italie

    En marge de ma participation à l’édition de juin dernier du #challengeAZ, que j’ai consacrée aux patronymes les plus fréquents dans les registres paroissiaux de Borso del Grappa, j’ai découvert une carte publiée sur la page facebook du site Italianismo, site dédié à l’Italie et destiné aux Brésiliens.

    Elle représente, sous la forme d’un nuage de tags, les patronymes les plus fréquents dans chacune des régions d’Italie.

  • Z comme ZILIOTTO

    “Last but not least” : Si ZILIOTTO clôt ce challenge, c’est en position de tête, et de loin, qu’il figure dans le palmarès des patronymes de Borso.