• tools

    Optimiser sa recherche en ligne d’actes italiens

    Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire sur ce blog, pour l’Italie les actes d’état civil (et paroissiaux) consultables en ligne sont essentiellement publiés dans trois grands portails internet : Antenati, FamilySearch et Ancestry.Cet article ne vise pas à détailler le contenu proposé, mais plutôt à partager quelques pratiques d’utilisation de ces services.

  • tools

    “Researching your family tree”, semaine 4 : “do not follow the rabbit down the wrong rabbit hole”*

    Pour sa quatrième semaine, le MOOC “Researching your family tree”, proposé par l’Université de Strathclyde, aborde deux thèmes : la notion de preuve et les critères d’évaluation d’une source les tests ADN, version moderne de la preuve En généalogie, il faut considérer par principe qu’aucune information ne constitue une vérité absolue, hormis (jusqu’à preuve du contraire) les analyses de l’ADN. Il ne faut jamais prendre une information pour argent comptant, sans chercher à la vérifier, au risque de *“suivre le lapin dans le mauvais terrier”.

  • tools

    “Researching your family tree”, semaine 3 : “a wealth of information”*

    La troisième semaine de ce cours était consacrée aux principales sources utilisées en généalogie, celles qui constituent *une mine de renseignements, à savoir : les registres d’état-civil les registres paroissiaux les recensements Le conseil général donné à leur sujet est de chercher à savoir qui les a enregistrés, quand et dans quel but, pour savoir le type d’informations que l’on est susceptible d’y trouver (et de ne pas y trouver).