• ancêtres italiens,  tools

    Antenati – La recherche généalogique en Italie

    Voilà un an, alors que je pestais contre Antenati, le portail des archives italiennes, qui s’obstinait à s’ouvrir sur mon navigateur web dans son interface anglophone plutôt qu’italophone, je me faisais la réflexion que, vu le nombre d’habitant de l’hexagone ayant des origines italiennes, le portail mériterait bien une interface en langue française, aux côtés de celles en italien, en anglais, en espagnol et en portugais. “Qu’à cela ne tienne” ai-je pensé…

  • ancêtres italiens,  tools

    Les cadastres italiens du XIXe siècle

    Par le traité de Campoformio (18 avril 1797), qui scelle la fin de la Sérénissime République de Venise, 1100 ans après l’élection du premier Doge, tous les territoires de la Sérénissime, du lac de Garde au Montenegro, sont offerts à l’Autriche par Bonaparte. Le gouvernement autrichien entreprend alors une réforme des institutions et décrète la réalisation d’un cadastre moderne, à l’image du cadastre thérésien réalisé au XVIIIe siècle dans les États gouvernés par les Habsbourg. Cette initiative a constitué un élément précurseur dans l’Italie du XIXe siècle.

  • ancêtres italiens,  humeur

    RGPD et généalogie italienne

    L’État Italien a promulgué durant l’été 2018 le décret nommé “Decreto legislativo 10 agosto 2018 n.101” qui est la transposition nationale du règlement européen (UE) 2016/679 du 27 avril 2016 “relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données”, dit aussi RGPD ou Règlement Général sur la Protection des Données.

  • ancêtres italiens

    Copies d’actes : que dit la loi italienne ?

    Les généalogistes qui cherchent depuis la France leurs racines italiennes ont parfois bien du mal à obtenir des réponses à leurs demandes de copies d’actes envoyées en Italie. On a longtemps attribué cette réticence à un rejet de la généalogie et à la crainte de réclamations d’héritages. A mon sens, ces raisons ne sont plus d’actualité. Les Italiens sont de plus en plus nombreux à pratiquer la généalogie, à fréquenter les sites Antenati, FamilySearch ou les nombreuses pages facebook dédiées à cette passion. Des communes italiennes organisent des sessions de formation pour apprendre à chacun à chercher dans les archives. Malgré tout, les réponses attendues impatiemment ne sont pas toujours…

  • ancêtres italiens,  Lieux d'émigration,  tools

    Ancêtres italiens : rechercher ses “cousins américains”

    La vague iconoclaste lancée suite aux événements de l’été 2017 à Charlottesville (Virginie) a fait trembler la statue new-yorkaise de Christophe Colomb. Annonçant qu’un comité d’experts et d’élus allait examiner les “objets porteurs de haine” à supprimer, le maire de la ville n’avait en effet pas exclu que Christophe Colomb en fasse partie. Une vague de protestation et de boycott des italo-américains de la grande pomme l’a finalement fait reculer. Mais le Génois « découvreur » du Nouveau Monde, dont les immigrants italiens ont fait l’emblème de leur fierté, est accusé depuis plusieurs années par d’autres d’être à l’origine de l’esclavage et du génocide des populations natives d’Amérique. Malgré tout, une proclamation annuelle signée…

  • ancêtres italiens,  tools

    La généalogie italienne au travers des bibliothèques numériques

    Pour partir à la recherche de traces laissées par leurs ancêtres, les généalogistes français se sont habitués à consulter Gallica, vaste bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France. Mais qu’en est-il pour l’Italie ? Même si l’organisation y est moins centralisée qu’en France, l’Italie a elle aussi pris le virage de la numérisation des collections, dans un but de préservation et de mise à disposition. Cet article en présente quelques exemples.

  • ancêtres italiens,  patronymes

    Patronymes d’Italie

    En marge de ma participation à l’édition de juin dernier du #challengeAZ, que j’ai consacrée aux patronymes les plus fréquents dans les registres paroissiaux de Borso del Grappa, j’ai découvert une carte publiée sur la page facebook du site Italianismo, site dédié à l’Italie et destiné aux Brésiliens. Elle représente, sous la forme d’un nuage de tags, les patronymes les plus fréquents dans chacune des régions d’Italie.