mes ancêtres

Articles se rapportant à certains de mes ancêtres

  • Le 11 novembre, c’est aussi la san Martino en Vénétie

    Saint Martin aurait été inhumé à Tours le 11 novembre 397. Dans plusieurs pays européens, la date du 11 novembre est l’occasion de festivités en son honneur. C’est le cas en Allemagne, où l’on déguste alors l’oie rôtie, en Flandre, où l’on sculpte des betteraves, ou en Suisse, où l’on fête la fin des vendanges ou des récoltes par des foires et des repas pantagruéliques. La tradition de la saint Martin s’est également diffusée en Italie.

  • 27 juin : “c'era una volta…”

    A l’occasion du Salon Virtuel de Généalogie du 27 juin 2020, Geneatech a proposé le #Defi2706 : “essayez de raconter en 100 mots (environ) un événement survenu un 27 juin dans la vie d’un de vos ancêtres”. Je me suis prise au jeu et voici ma contribution…

  • Un fabbro chez mes ancêtres


    Pour le généathème de mai 2020, Sophie Boudarel nous propose de nous intéresser à nos ancêtres ayant exercé un “métier d’art”. L’Institut National des métiers d’arts en liste 181 types, et pourtant j’ai eu bien du mal à trouver un sujet pour cet article. Mes ancêtres sont en effet très majoritairement des paysans (villico, pastore, possidente, contadino), et quelques-uns sont des artisans (mugnaio, mulinaro). Au XIXe s, les femmes étaient souvent enregistrées comme fileuses (filatrice, filaressa) ou tisseuses (tessitrice, tessitora, tessara) et j’ai même trouvé une guchiaressa (tricoteuse de chaussettes). Mais il s’agissait là d’activités textiles exercées à la maison pour améliorer l’ordinaire, pas de métiers appris après un apprentissage en bonne et due forme.