mes ancêtres

Zoom sur les femmes de mon arbre

En cette « journée de la femme », j’ai voulu rendre hommage à toutes les femmes de mon arbre, aussi bien celles que j’ai découvertes au moyen des actes paroissiaux, que celles qui sont encore des « invisibles » pour moi.
Même si je ne sais pas tout de leur vie, le cas de certaines m’a touché :

  • Madalena (sosa n°513) : morte en couche en 1658, alors qu’elle était âgée d’environ 38 ans et connaissait sa 6e grossesse
  • Maria Madalena FINCO (sosa n°9) : qui a perdu son époux à 39 ans alors que leur plus jeune enfant avait 1 an, et qui a élevé seule ses 8 enfants
  • Antonia FOLLADOR (sosa n°13) : devenue veuve à 41 ans et dont l’époux et la mère sont décédés à 10 jours d’intervalle
  • Maria MOGNO (sosa n° 65) : sage-femme décédée à 82 ans, qui a fait naitre ses arrières petits-enfants jusqu’à l’âge de 80 ans
  • Paola DE ROSSI (sosa n°121) : décédée à 73 ans après « une longue maladie de douleurs atroces qui la transperçaient jusqu’à l’os » (una lunga malattia di dolori atroci che le serpeggiarono per l’ossa)
  • Beatrice BONATO (sosa n°907) : décédée à 36 ans, 4 jours après avoir donné naissance à des triplés

J’ai aussi saisi l’occasion de cet article pour me lancer dans ma première infographie, réalisée avec l’outil en ligne Piktochart.

 

 

4 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.