W comme Viva !

La lettre W n’existe pas dans l’alphabet italien. Et pourtant, il est très courant de voir des W en Italie, peints sur des murs, imprimés sur des affiches… Je me souviens par exemple du “W Juve” écrit à la craie sur la porte du garage de mon oncle, et dont j’avais dû demander la signification à mon père.

La lettre W signifie en effet pour les italiens “Viva!” Elle est donc largement utilisée chaque fois que l’on veut glorifier quelqu’un ou quelque chose. L’étymologie de ce W découle des deux lettres “v” présentes dans le mot viva qui, une fois accolées, forment un W :ViVa=VV=W.

Selon certaines sources, la première utilisation des deux V a été faite par les partisans clandestins du Risorgimento (la réunification italienne) avec “W VERDI”, ce qui pouvait être pris pour un simple “Viva Verdi” mais constituait en réalité un code de ralliement contre l’occupant autrichien et se lisait : “ViVa Vittorio Emanuele Re DItalia”. Le compositeur Giuseppe Verdi, partisan du Risorgimento et ami de Cavour, aurait donné son accord à cette utilisation de son patronyme.

Sur les pentes du Massif du Monte Grappa, à Crespano del Grappa, figure un W géant accompagné d’un M non moins imposant. Ces lettres ont été “tracées” dans une clairière grâce à la plantation d’arbres judicieusement alignés. Elles se voient de loin et signifient “Viva Maria!”.

Cet hommage à la Vierge a été planté peu après la fin de la première guerre mondiale, pour honorer la Madonna de la chapelle du Covolo située non loin de là, et la remercier pour les miracles qu’elle aurait accompli. Durant la période fasciste, certains ont voulu voir dans ces deux lettres un “Viva Mussolini”.

Un autre “W” visible sur les pentes du Monte Grappa, en l’honneur des Alpini

2 comments to this article

  1. Monique F.

    on 28 April 2013 at 9 h 30 min - Reply

    A te lire, me vient aux oreilles le “choeur des esclaves” ou Nana Mouskouri chantant : Si je chante, je chante pour toi, liberté…
    Mais je ne me souviens pas avoir vu VVM en allant alla Madonna del Covolo. Il faudra que nous y retournions.

    • venarbol

      on 28 April 2013 at 14 h 23 min - Reply

      venarbol

      Je ne suis pas certaine que ces lettres soient encore visibles aujourd’hui, compte tenu de l’avancée de la forêt. Il ne me semble pas les avoir vues non plus. Mais il faudra en effet retourner à la chapelle de la madonna del Covolo, la dernière fois elle était fermée pour cause de travaux.

Leave a Reply