Cent mots pour Domenico

Voilà cinq ans je ne connaissais même pas ton prénom. Je t’avais imaginé en paysan taciturne, ancré à sa terre et n’ayant jamais franchi les frontières de la Vénétie. Pourtant, au détour d’un registre de débarquement à Ellis Island ton nom m’est apparu. J’ai déchiffré ta destination finale, Thurber, et j’ai réalisé que tu avais été mineur de charbon au Texas. Rentré définitivement en Italie tu t’y es éteint d’une maladie des poumons contractée à la mine.
Tu t’appelais Domenico Vedovotto et tu étais mon arrière grand-père.

Je n’ai pas de photo de toi, juste ta description sur le registre de débarquement :
Ellis Island 1908_1
Ellis Island 1908_2

n.b. 1 : cliquez sur les images pour les ouvrir en plus grand
n.b. 2 : la remarque ci-dessus ne compte pas dans les 100 mots !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.