• Lieux d'émigration,  attrezzi,  ancêtres italiens

    Les Italiens de France au prisme des naturalisations (I)

    En octobre dernier, un article publié sur le carnet de recherche Hypothèses des Archives Nationales montrait comment les données de naturalisation pouvaient être utilisées pour étudier l’immigration des Polonais dans les Hauts-de-France. En le lisant, je m’étais dit qu’il serait intéressant de faire la même chose pour les Italiens (monomaniaque, moi ?).J’avais ensuite remisé cette idée dans un coin de ma mémoire, mais elle s’est rappelée à mon bon souvenir au moment du confinement national dû à un maudit virus. Pourquoi ne pas profiter de ce temps imposé en intérieur pour essayer ?”. Chose dite, chose faite…

  • Lieux d'émigration,  attrezzi,  ancêtres italiens

    Ancêtres italiens : rechercher ses “cousins américains”

    La vague iconoclaste lancée suite aux événements de l’été 2017 à Charlottesville (Virginie) a fait trembler la statue new-yorkaise de Christophe Colomb. Annonçant qu’un comité d’experts et d’élus allait examiner les “objets porteurs de haine” à supprimer, le maire de la ville n’avait en effet pas exclu que Christophe Colomb en fasse partie. Une vague de protestation et de boycott des italo-américains de la grande pomme l’a finalement fait reculer. Mais le Génois « découvreur » du Nouveau Monde, dont les immigrants italiens ont fait l’emblème de leur fierté, est accusé depuis plusieurs années par d’autres d’être à l’origine de l’esclavage et du génocide des populations natives d’Amérique. Malgré tout, une proclamation annuelle signée…

  • Lieux d'émigration,  mes ancêtres

    Y comme Yaute

    Ceux qui savent doivent se dire “Enfin ! Je finissais par croire qu’elle n’allait pas en parler”. Pour les autres : la Yaute, c’est le nom que les habitants de Haute-Savoie donnent affectueusement à leur département, car yaute (ou hiaute) signifie “haute” dans le parler savoyard. C’est “la yaute” par opposition à l’autre département avec lequel elle forme la région de Savoie et qui, contre toute attente, ne s’appelle pas la Basse-Savoie mais simplement la Savoie. Avant de m’offrir l’opportunité de relever le colossal défi consistant à trouver un sujet pour la lettre Y du #challengeAZ, la Haute-Savoie a été une terre d’accueil pour de nombreux immigrés venus d’Italie, au rang…

  • Lieux d'émigration,  mes ancêtres

    U comme Utah

    Situé dans l’ouest du pays, l’Utah est le 45e état des Etats-Unis d’Amérique. Il est réputé pour la grande diversité de sa géologie et de ses paysages, mais aussi pour le fait que près de 60% de sa population appartient à l’église des Mormons. Les Mormons sont bien connus des généalogistes du monde entier, car l’une de leurs obligations religieuses consiste à construire l’arbre généalogique de leur famille, ce qui les a amené à répertorier et partager une quantité impressionnante de documents d’intérêt généalogique, notamment via le portail FamilySearch. Il y a quinze ans, quand ce portail a été mis en ligne, je suis allée y voir s’il y avait…

  • Lieux d'émigration,  mes ancêtres

    T comme Thurber

    Thurber se situait au Texas, dans le comté d’Erath, à mi-chemin entre Forth Worth et Abilene sur l’interstate 20. C’était une ville privée, fondée et dirigée, de 1888 environ jusqu’aux années 1930, par la compagnie «Texas and Pacific Coal Co» (devenue «Texas Pacific Oil Company» après 1933). Cette entreprise était propriétaire de chaque bâtiment et de chaque mètre carré du terrain. Les maisons, les magasins, les saloons, les écoles, les églises ou l’opéra, tout lui appartenait, et les habitants y vivaient en quasi-autarcie. Bien que toute puissante, la compagnie veillait à la qualité de vie de ses employés : chaque maison disposait de l’eau courante et de l’électricité. Thurber fut…

  • Lieux d'émigration,  mes ancêtres

    Q comme Queensland

    J’ai longtemps pensé que je devrais m’avouer vainQ(e) mais finalement le salut pour le sujet de ce jour m’est venu des antipodes. Si les Italiens commencent à émigrer en Australie à la fin du XIXe siècle, le phénomène est alors très limité. La vague d’immigration italienne démarre essentiellement après la seconde guerre mondiale, car l’Australie manque alors dramatiquement de bras et fait appel à une main-d’œuvre venue de l’étranger. En outre, les quotas imposés aux ressortissants venus d’Europe du sud pour l’entrée sur le territoire américain dès les années 1920 contraignent les candidats italiens à l’expatriation à se tourner vers d’autres horizons que ceux choisis par leurs ainés. Jusqu’au début…