ancêtres italiens

Mes commentaires sur des outils et sites facilitant la recherche de ses ancêtres italiens

  • Antenati – La recherche généalogique en Italie

    Voilà un an, alors que je pestais contre Antenati, le portail des archives italiennes, qui s’obstinait à s’ouvrir sur mon navigateur web dans son interface anglophone plutôt qu’italophone, je me faisais la réflexion que, vu le nombre d’habitant de l’hexagone ayant des origines italiennes, le portail mériterait bien une interface en langue française, aux côtés de celles en italien, en anglais, en espagnol et en portugais. “Qu’à cela ne tienne” ai-je pensé…

  • Les cadastres italiens du XIXe siècle

    Par le traité de Campoformio (18 avril 1797), qui scelle la fin de la Sérénissime République de Venise, 1100 ans après l’élection du premier Doge, tous les territoires de la Sérénissime, du lac de Garde au Montenegro, sont offerts à l’Autriche par Bonaparte. Le gouvernement autrichien entreprend alors une réforme des institutions et décrète la réalisation d’un cadastre moderne, à l’image du cadastre thérésien réalisé au XVIIIe siècle dans les États gouvernés par les Habsbourg. Cette initiative a constitué un élément précurseur dans l’Italie du XIXe siècle.

  • RGPD et généalogie italienne

    L’État Italien a promulgué durant l’été 2018 le décret nommé “Decreto legislativo 10 agosto 2018 n.101” qui est la transposition nationale du règlement européen (UE) 2016/679 du 27 avril 2016 “relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données”, dit aussi RGPD ou Règlement Général sur la Protection des Données.