mes ancêtres

Mes ancêtres de décembre
#9 Agostino ZILIOTTO

Pour ce calendrier de l’avent 2019, j’ai choisi de mettre en lumière certain(e)s de mes ancêtres né(e)s ou décédé(e)s au mois de décembre. La vie de ces “invisibles” n’a pas laissé de trace dans l’histoire mais elle a été marquée par des événements heureux et des drames, retranscrits ici.

Agostino ZILIOTTO voit le jour le 14 décembre 1751 à Borso. Il nait dans une famille benestante (aisée) de la paroisse, établie là depuis plusieurs siècles. La ménda de cette famille, qui est Paternostron (soit “Notre Père”), témoigne d’ailleurs de sa position. Selon le cadastre de 1811, on constate également que cette famille est l’une de celles qui possède le plus de biens fonciers.

Agostino est le fils de Pietro ZILIOTTO et de Maria BASSO, elle-même originaire de la paroisse voisine de Paderno. Il est le troisième enfant de la fratrie, qui en comptera onze. Seuls deux d’entre-eux mourront en bas âge, ce qui témoigne peut-être d’un niveau de vie plus élevé que la moyenne des familles de Borso de l’époque. Agostino ZILIOTTO est mon sosa n° 78.

Il épouse Maria DALLA POSA le 9 février 1776. J’ai trouvé cette date sur le Stato d’anime (état des âmes) de la paroisse de Borso, mais le prêtre n’y a pas indiqué le lieu du mariage. L’acte de décès de son épouse mentionnant qu’elle est née à Pagnano (frazione d’Asolo), je présume que c’est là que l’union a été célébrée, sans avoir pu le vérifier à ce jour.

Le couple aura lui aussi onze enfants baptisés à Borso, dont sept au moins parviendront à l’âge adulte :

  • Pier’Antonio, né le 11 décembre 1777 et décédé 5 jours plus tard
  • Pietro, né le 18 février 1779, devenu ecclésiastique
  • Maria, mon ancêtre, née le 20 avril 1781
  • Antonia, née le 16 mai 1783
  • Giacomo, né le 13 avril 1785 et décédé à 12 ans
  • Cattarina, née le 10 avril 1787
  • Antonio, né le 9 mars 1789 et décédé 4 jours plus tard
  • Anna, née le 13 août 1790
  • Antonio, né le 4 mars 1793
  • Teresa, née le 31 mai 1795
  • Giuseppe, né le 18 mai 1797

La famille a connu les bouleversements subis par la Vénétie dans ce tumultueux XIXe siècle. Agostino ZILIOTTO y a pris part à sa manière, car j’ai découvert en parcourant les registres de l’état civil napoléonien qu’il y avait signé en tant que Ufficiale dello stato civile (officier de l’état civil).

1806 : signature d’Agostino Ziliotto Ufficiale dello stato civile dans l’état civil napoléonien (source Antenati)

Agostino perd son épouse le 1er septembre 1822. Il s’éteint lui-même quelques mois plus tard, le 12 octobre 1823, victime de febbre e disenteria (fièvre et dysenterie). Il aura néanmoins vu se marier cinq de ses enfants, dont ses deux filles Maria et Antonia qui ont célébré leur union le même jour, 3 mars 1802. Ses nombreux petits-enfants ont peut-être égayé sa vie, le laissant en tout cas certain de la postérité de la famille Paternostron.

Événements de la vie d’Agostino ZILIOTTO
(cliquez sur l’image pour l’agrandir – réalisé avec frisechronos.fr)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.