mes ancêtres

Mes ancêtres de décembre
#23 Cattarina GOLLIN et Giovanni GOLLIN

Pour ce calendrier de l’avent 2019, j’ai choisi de mettre en lumière certain(e)s de mes ancêtres né(e)s ou décédé(e)s au mois de décembre. La vie de ces “invisibles” n’a pas laissé de trace dans l’histoire mais elle a été marquée par des événements heureux et des drames, retranscrits ici.

Dans les deux derniers articles de ce calendrier de l’Avent dédié à “mes ancêtres de décembre”, je vais aborder le cas de couples dont les deux membres sont nés ou décédés durant un mois de décembre.

Le premier de ces couples est formé par mes sosas n° 352 et 353. Cattarina GOLLIN et Giovanni GOLLIN portent le même patronyme, ce qui n’est pas étonnant puisque c’est le 5e plus fréquent dans la paroisse de Borso.
Au moment de leur mariage, le 1er octobre 1731, le prêtre n’a relevé aucun empêchement canonique qui s’opposerait à leur union et n’a demandé aucune dispense de consanguinité ni d’affinité. Mes dépouillements des registres paroissiaux m’ont amenés à la même conclusion.
Malgré l’absence de preuve, je ne pense pas qu’il soit impossible que mes deux ancêtres aient possédé un aïeul commun, comme tous les GOLLIN de Borso. J’avais déjà formulé cette hypothèse en 2017 dans l’article G comme GOLLIN.

1er octobre 1731 : mariage à Borso de “Zuane q. Bastian Gollin e Catta q. Valentin Gollin, ambi di questa Parochia”



A cette époque, l’usage de la ménda pour différencier les familles portant le même patronyme n’est pas encore répertorié dans les registres de Borso. Au sein des générations suivantes, la famille paternelle de Cattarina portera la ménda Balestro, et de celle de Giovanni dérivera la ménda Meneghet.
Les descendants de Giovanni et Cattarina se verront pour leur part attribuer la ménda Beatrice, dérivée sans doute du prénom de l’épouse de leur fils Sebastiano, Beatrice CASSANEGO.

Giovanni GOLLIN a été baptisé à Borso le 6 avril 1696. Il est le fils de Sebastiano GOLLIN et de Francesca ROSATO, originaire de Crespano. C’est le sixième enfant d’une fratrie qui aurait en aurait compté neuf si tous avaient survécu à leur premières années de vie. Dans les faits, Giovanni ne grandira qu’avec deux de ses frères.

Cattarina GOLLIN a été baptisée à Borso le 5 février 1715. Elle est la fille de Valentino GOLLIN et de son épouse Domenica, dont j’ignore le patronyme elle non plus n’étant pas originaire de la paroisse. Le schéma présenté pour Giovanni se répète dans sa famille, et comme pour de très nombreuses autres à l’époque : Cattarina est le onzième enfant d’une fratrie qui aurait pu en compter quatorze, mais dont sept au moins n’ont pas dépassé l’âge de dix ans.

Cattarina et Giovanni se marient donc le 1er octobre 1731 à Borso. La mariée n’a alors que seize ans, contre déjà 35 ans pour son époux. Le fait que le père de l’épouse soit décédé alors qu’elle n’avait que 10 ans ans l’a peut-être incité à fonder très tôt son propre foyer avec un homme déjà mûr. La mère de Cattarina meurt à son tour 16 jours après le mariage, de malatia febbrile. Il n’est pas improbable qu’elle ait déjà été souffrante au début du mois, lors du mariage.

Bien que le mariage ait été célébré en 1731, je n’ai trouvé la trace de la première naissance d’un enfant qu’en 1738. Cattarina était-elle trop jeune pour enfanter avant, d’autres enfants ont-ils été baptisés dans une autre paroisse ?
Le couple aura 4 enfants :

  • Francesca, née le 24 mars 1738
  • Sebastiano, mon ancêtre, né le 16 mars 1740
  • Valentino, né le 10 janvier 1742 et décédé 4 jours plus tard
  • Antonia, née le 17 septembre 1743

Giovanni GOLLIN s’éteint le 24 décembre 1747, victime d’une febbre ardente (Fièvre ardente à Noël). Il n’avait que 51 ans et n’aura pas pu connaître le mariage de ses enfants et la naissance de ses petits-enfants.
Cattarina aura par contre cette joie. Elle survivra jusqu’à 61 ans et mourra elle aussi durant le dernier mois de l’année, le 16 décembre 1776, dopo mesi di mal fantastico soit littéralement “après des mois de mal fantastique”. J’ignore la nature de la pathologie qui a inspiré cette appellation au prêtre.

Si quelqu’un parmi les lecteurs de cet article a une idée, qu’il me le fasse savoir en commentaire !

Événements de la vie de Cattarina GOLLIN et Giovanni GOLLIN
(cliquez sur l’image pour l’agrandir – réalisé avec frisechronos.fr)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.