mes ancêtres

Zoom sur les femmes de mon arbre

En cette “journée de la femme”, j’ai voulu rendre hommage à toutes les femmes de mon arbre, aussi bien celles que j’ai découvertes au moyen des actes paroissiaux, que celles qui sont encore des “invisibles” pour moi.
Même si je ne sais pas tout de leur vie, le cas de certaines m’a touché :

  • Madalena (sosa n°513) : morte en couche en 1658, alors qu’elle était âgée d’environ 38 ans et connaissait sa 6e grossesse
  • Maria Madalena FINCO (sosa n°9) : qui a perdu son époux à 39 ans alors que leur plus jeune enfant avait 1 an, et qui a élevé seule ses 8 enfants
  • Antonia FOLLADOR (sosa n°13) : devenue veuve à 41 ans et dont l’époux et la mère sont décédés à 10 jours d’intervalle
  • Maria MOGNO (sosa n° 65) : sage-femme décédée à 82 ans, qui a fait naitre ses arrières petits-enfants jusqu’à l’âge de 80 ans
  • Paola DE ROSSI (sosa n°121) : décédée à 73 ans après “une longue maladie de douleurs atroces qui la transperçaient jusqu’à l’os” (una lunga malattia di dolori atroci che le serpeggiarono per l’ossa)
  • Beatrice BONATO (sosa n°907) : décédée à 36 ans, 4 jours après avoir donné naissance à des triplés

J’ai aussi saisi l’occasion de cet article pour me lancer dans ma première infographie, réalisée avec l’outil en ligne Piktochart.

 

 

4 commenti

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.