N comme NEGRO

Ce patronyme est atypique par rapport à ceux que j’ai traités depuis le début de cet exercice, aussi bien du point de vue de son origine que de sa répartition en Italie.

En Italie

Le patronyme NEGRO est le premier de ce challenge où la Vénétie n’arrive pas en tête dans la répartition nationale actuelle. Il domine à la fois au nord, avec le Piémont, et au sud, avec les Pouilles. La Vénétie est troisième dans ce classement, avec en tête les provinces de Treviso et Vicenza. Ces différents pôles d’attraction du patronyme correspondent sans doute à des foyers d’émergence indépendants.
Dans la province de Treviso, c’est à Maserada sul Piave que NEGRO est aujourd’hui le plus fréquent. Sous la forme DAL NEGRO, le patronyme est encore très présent dans la région du Frioul-Vénétie julienne.

source : https://www.cognomix.it

A Borso

Le patronyme n’est apparu qu’à la fin du XVIIIe siècle à Borso, avec le mariage de Paolo NEGRO, originaire de Possagno, commune située quelques kilomètres à l’est de Borso, toujours dans la province de Treviso. Au fil des registres, il est parfois apparu sous la forme DAL NEGRO.
Son étymologie est proche de celle de Moretto, traitée dans l’article précédent. Negro signifie « noir » et le surnom était donné à une personne à la peau, aux cheveux ou aux yeux plus sombres que la moyenne du lieux et du moment.

Carte d’identité du patronyme NEGRO au travers des registres paroissiaux de Borso (1585-1960)
Nombre d’individus Variantes du nom Principales mende * Acte paroissial le plus ancien Hit-parade des prénoms
109,

de 1788 à 1960

DAL NEGRO Fire
Paeotto
Palotto
Pape
Pegoeato
30/04/1788 :

Mariage de Paolo NEGRO, de Possagno et Cattarina BASSANELLO

Angelo (10)
Giovanna (10)
Antonio (9)
Maria (9)
Antonia (4)
Giovanni (4)
Mario (3)
Agnese (2)
Francesco (2)
Giacomo (2)
Giovanni Maria (2)

* : voir M comme ménda

30 avril 1788 : mariage à Borso entre Paolo Negro, originaire de Possagno, et Cattarina Bassanello, originaire de Borso (questa cura)

Faits-divers

  • Giovanni NEGRO figure au rang des soldats italiens mort pour leur patrie durant la première guerre mondiale. Il était l’époux de Romana VEDOVOTTO, sœur de mon grand-père.
    Selon la transcription faite par le prêtre de Borso dans le registre des décès, il est décédé le 11 novembre 1915 à Cormons, des suites d’une « entérite spécifique ».

Transcription du décès de Giovanni Negro dans le registre paroissial de Borso

Mention du décès de Giovanni Negro dans le livre d’or des soldats italiens décédés durant la grande guerre

  • son cousin Antonio NEGRO est décédé trois ans plus tard, le 5 novembre (ou décembre ?) 1918, emporté par le typhus à l’hôpital de Santa Giustina, à Padova

Transcription du décès d’Antonio Negro dans le registre paroissial de Borso

Mention du décès d’Antonio Negro dans le livre d’or des soldats italiens décédés durant la grande guerre

Source : Caduti della grande guerra

Du côté de mes ancêtres

A ce stade de mes recherches, je n’ai encore trouvé aucune branche NEGRO dans mon arbre.

4 comments to this article

  1. cedeca2013

    on 16 juin 2017 at 8 h 22 min - Répondre

    Je me suis laissé dire qu’il Moro était un surnom fréquemment donné pour les personnes mates de peau en Vénétie…
    Qu’en pensez-vous ?

    • venarbol

      on 16 juin 2017 at 20 h 38 min - Répondre

      venarbol

      Tout à fait, d’ailleurs j’en ai parlé dans mon M comme Moretto (ou Moro)

    • jmg013

      on 16 juin 2017 at 21 h 01 min - Répondre

      Tout comme Maure ou Maurel en France.

Laisser un commentaire