Z comme ZAGO

Puisque les « Z » ne manquent pas en Vénétie, je fais une dernière entorse aux règles du challenge en publiant cet article en avance sur le programme. Mais il y aura un autre Z demain…

En Italie

Vue son initiale, je ne surprendrai personne en constatant que c’est en Vénétie que ZAGO est le plus courant. Il y est également beaucoup plus fréquent que d’autres patronymes que j’ai étudiés depuis le début du mois de juin. C’est dans la province de Treviso qu’il est le plus représenté, viennent ensuite les provinces de Padova et Venezia.

source : http://www.cognomix.it

A Borso

ZAGO est l’une des « valeurs sûres » de Borso. Il est mentionné dans les registres dès le début de leur tenue, et figure aujourd’hui encore en bonne place dans la commune. La variété des mende suffit à montrer la richesse de l’histoire de ce patronyme sur le territoire de Borso.

Il pourrait dériver du terme « zago », nom donné en dialecte vénitien à un clerc, personne qui étudie en vue de devenir prêtre. Le terme « zaghi » étant aussi utilisé parfois en Vénétie pour désigner les enfants de chœur. Il a d’ailleurs été parfois orthographié « Zagho », comme dans l’image ci-contre, même si ce « h » n’a aucune utilité pour la prononciation italienne.

Carte d’identité du patronyme ZAGO au travers des registres paroissiaux de Borso (1585-1960)
Nombre d’individus Variantes du nom Principales mende * Acte paroissial le plus ancien Hit-parade des prénoms
 1190

 

ZAGHO Baretina, Barettina
Campestro
Casal, Casel
Chioma, Cioma
Conaio
Iss
Jandon
Lanchio
Manolo
Miet
Momi, Mommi
Mosette
Napa
Piazza
Prozele, Prozolo
Rango
Rolo
Schion, S’Cion
Silvio
Tasin
2 avril 1587 : baptême de Gaspara ZAGO, fille de Bortolamio Giovanni (102)
Maria (72)
Sebastiano (62)
Domenico (59)
Catarina (47)
Antonio (39)
Angela (37)
Domenica (31)
Gio:Maria (30)
Andrea (27)
Gio:Batta (27)
Antonia (22)
Battista (22)
Pietro (21)
Francesco (17)
Giuseppe (17)
Angelo (15)
Giovanna (14)
Agostino (13)
Maria Maddalena (13)
Vittorio (12)
Giacomo (11)
Maddalena (11)
Paola (10)
Teresa (10)

* : voir M comme ménda

2 avril 1587 : baptême à Borso de Gaspara, fille (fiola) de Bortolamio Zagho

Faits-divers
  • le 17 juillet 1722, le prêtre de Borso a inhumé Bortolamio ZAGO, âgé de 60 ans, et son fils Giuseppe qui en avait 25, tous deux étant morts écrasés par des rochers. Ils n’ont pas pu recevoir les derniers sacrements, mais s’étaient heureusement confessé peu de temps auparavant !

17 juillet 1722 : inhumation de Bortolamio Zago et de son fils Giuseppe, tous deux « oppressi sotto la rovina d’un monte »

  • le 23 octobre 1891, Maria ZAGO, épouse de Domenico ZAGO, décède après s’être empoisonnée avec des champignons

23 octobre 1891 : inhumation de Maria Zago, décédée par « avvelenamento causato dall’aver mangiato funghi »

Du côté de mes ancêtres

Avec un patronyme aussi ancien et fréquent dans la paroisse, il n’est pas étonnant que plusieurs branches de mon arbre en fassent mention. A ce jour j’en dénombre cinq, à la tête desquelles figurent :

Battista ZAGO né vers 1550 sosa n°6392
Battista ZAGO né vers 1600 sosa n°3830
Giovanni ZAGO né vers 1610 sosa n°1632
Gio:Maria ZAGO né vers 1620 sosa n°544
Sebastiano ZAGO né vers 1640 sosa n°976

Ces cinq branches sont peut-être reliées, mais je n’ai pas encore trouvé le(s) lien(s).
Dans les actes relatifs à mes ancêtres, j’ai trouvé une mention qui m’a étonnée : sur le décès de Domenico ZAGO, le 12 févier 1822, le prêtre a indiqué qu’il avait célébré les obsèques assisté du clergé et de toute la population : « fu sepolto in questo cimitero… da me Nicolo Munari arciprete assito dal clero e da tutto il popolo« . Domenico ZAGO était-il une « figure » de la paroisse ?

Laisser un commentaire